Connaître les bénéfices de l’activité physique sur la santé est une chose. Passer à l’action en est une autre. Pour ces moments où la motivation est moins pimpante, voici quelques trucs qui viennent à la rescousse!

 

1. Se concentrer sur les bénéfices immédiats : Certes, on bouge pour maintenir la forme et prévenir toutes sortes de maladies. Par contre, lorsqu’on peine à enfiler nos espadrilles, s’accrocher aux bienfaits à court terme peut être plus efficace pour se motiver que de contempler un objectif lointain. Rappelez-vous à quel point vous êtes zen après une séance de yoga ou comment une marche de fin de journée vous aide à mieux dormir!

2. Se fixer de plus petits objectifs : En ce qui concerne l’activité physique, le plus difficile est souvent de commencer. Pour surmonter cet obstacle, on peut se fixer de plus petits objectifs. Ce qui semblait être une montagne paraîtra ainsi plus accessible. Qui sait? Un coup parti, on aura peut-être envie de faire 3 séries de poids libres plutôt qu’une seule. Rappelez-vous que 10 minutes passées à bouger valent mieux que zéro!

3. Créer des rituels : Se fixer des objectifs clairs et se créer un plan d’action pour les atteindre est une excellente idée pour réussir à bouger plus. Pour rendre le processus d’autant plus concret et motivant, on imprime et on colle notre plan au réfrigérateur. Dès qu’on complète une activité prévue au calendrier, on appose un autocollant ou on raye la journée d’un «X» avec la plus grande des satisfactions. Vous verrez, vous y prendrez goût!

4. Ne pas trop réfléchir : Les bonnes raisons de flancher sont faciles à trouver lorsqu’on les cherche. Parfois, mieux vaut se fier au plan et éviter de trop réfléchir. Vous avez prévu une sortie en raquette samedi avant-midi? Allez hop! On s’habille et on sort. Vous avez désigné le lundi comme votre journée sportive? Pas question de reculer. Si vous vous entraînez dès le réveil, le fait de préparer vos vêtements et votre matériel la veille éliminera le maximum de friction… et le risque de replonger sous sa couette chaude!

5. Y prendre plaisir : Sans surprise, pratiquer une activité qu’on déteste demande plus de jus que d’en faire une qu’on aime. Même si les options sont réduites en temps de pandémie, il y a assurément moyen de trouver chaussure à votre pied tout en respectant les restrictions : randonnée en crampons ou en raquettes, ski alpin, marche urbaine, patin, cours de danse ou de yoga en ligne… à chacun son trip!

6. Mesurer ses progrès : Montre sportive, compteur de pas, applications de suiviPlusieurs outils permettent de mesurer, de comptabiliser et d’assurer un suivi de vos activités sportives. Certains préfèreront y aller de façon plus intuitive, mais pour les plus cartésiens, les statistiques et les graphiques peuvent être une grande source de motivation! Et tant qu’à y être, pourquoi ne pas inscrire votre nombre de pas ou vos kilomètres parcourus en fat bike sur le plan d’action du frigo (voir point 3)?

7. Faire d’une pierre deux coups : Si vous avez peur de vous ennuyer durant votre séance de sport, ajoutez-y une dimension sociale ou éducative. Invitez votre conjoint(e) ou vos enfants à se joindre à vous (si les consignes de santé publique le permettent) ou profitez d’une longue marche pour téléphoner à vos proches. Une autre option : agrippez vos écouteurs, puis faites jouer quelques épisodes d’un balado sur la philosophie romaine ou sur tout autre sujet qui vous intéresse. Ainsi, vous musclerez à la fois vos jambes et votre cerveau!

8. Bouger en pleine conscience : Les grands principes de la pleine conscience s’avèrent fort pertinents dans un contexte sportif. Avant votre activité physique, prenez un instant pour «scanner» votre corps, comme si un laser horizontal vous photocopiait lentement de haut en bas. Sentez-vous des tensions, des inconforts? Prenez quelques grandes respirations. Puis, en vous activant, tentez de visualiser ce qui se produit dans votre corps : le cœur qui bat plus vite, les poumons qui s’emplissent et se vident, le flot sanguin qui oxygène vos muscles… Après votre séance, scannez-vous à nouveau et constatez le changement. Tentez d’enregistrer dans votre mémoire le sentiment de bien-être afin de vous motiver à bouger la prochaine fois!

9. Élargir le champ des possibles : Courir 10 km ou lever 100 kg de fonte ne sont pas les deux seules options pour être actif. Au risque de se répéter, 10 minutes passées à bouger valent mieux que zéro. Et toutes sortes d’activités du quotidien peuvent contribuer à faire battre notre cœur et travailler nos muscles. Faire les commissions à pied, pelleter la neige dans l’entrée, laver les planchers, faire le ménage du garage… tout ça compte!

10. Se récompenser : Vous motiver à bouger a peut-être été difficile, mais la satisfaction est souvent proportionnelle aux efforts investis. Vous y êtes arrivé(e) et vous pouvez être fier(ère) de vous! Récompensez-vous avec un bon bain moussant ou un épisode de votre télésérie favorite. Après tout, la récupération aussi est importante!

 


 

Sur le même thème