Vous repoussez les choses à demain ? Vous manquez parfois de motivation pour changer une habitude ? Soyez rassuré, procrastiner est humain. Vous n’êtes pas seul ! Mieux comprendre la « mécanique » de la motivation et les stratégies pour la conserver plus efficacement, ce sont les clés du succès. On vous explique.

 

La motivation : comment ça fonctionne ?

Depuis votre enfance, vous avez sans doute appris à être motivé dans l’attente d’une récompense. C’est ce qu’on appelle la motivation externe. Si l’on a bien rangé notre chambre, on peut regarder la télévision. Si l’on a mangé tout le contenu de notre assiette, on a « droit » à un dessert. À l’âge adulte, le bonus de fin d’année tant convoité survient si le rapport financier est achevé à temps. Cette motivation est efficace, mais l’est-elle réellement sur le long terme ?

Avec ce type de motivation, le plaisir de réaliser une tâche ou un changement d’habitude est transféré dans un futur proche ou éloigné, c’est-à-dire au moment où arrive une récompense. Cependant, arrivera-t-elle réellement ? Bien souvent, elle ne dépend même pas entièrement de vous-même.

La stratégie de la récompense dépend d’un agent extérieur qui limite votre contrôle personnel de la situation, risquant au passage d’influencer négativement le maintien de votre motivation. Dites alors bonjour à la procrastination, c’est-à-dire l’art de reporter les choses à demain. Bien souvent, l’envie manquera encore demain et on se démotivera de plus en plus.

Qui plus est, la motivation externe a aussi le pouvoir d’affaiblir une autre forme de motivation, la motivation interne (l’auto-motivation) qui se trouve en chacun de nous. À l’inverse, cette motivation ne dépend pas d’une récompense, puisqu’elle est stimulée par le plaisir de réaliser la tâche ou le changement. Accomplir une nouvelle tâche ou une habitude en s’amusant, c’est donc l’élément le plus important pour maintenir des changements durables.

L’auto-motivation est un comportement sain qui fait appel à votre responsabilité, à votre autonomie et à vos valeurs. Elle vous permet d’être acteur de vos propres changements à long terme.

Se motiver lorsque l’envie n’est vraiment pas de la partie

Il arrive que le plaisir ne vienne pas sur le coup et ça aussi, c’est normal. Parfois, vous mettre au défi et sortir de votre zone de confort pour aller vous entraîner ou pour cuisiner, par exemple, est nécessaire. Lorsque ça arrive, évitez de trop réfléchir et lancez-vous à la conquête de votre objectif. Mieux vaut plus tôt que tard !

Repousser constamment un objectif qui vous tient à cœur peut vous causer du stress ou de l’insatisfaction. À l’opposé, éprouver le doux sentiment du devoir accompli, ça n’a pas de prix !

Procrastination

Adapté de @lizandmollie

 

Pour garder plus efficacement votre motivation :

 

    • Optez pour la méthode des petits pas en vous fixant des petits objectifs à atteindre graduellement au fil de la semaine, de la journée, de l’heure ou pourquoi pas, de la prochaine minute !
    • Joignez votre objectif à une habitude déjà en place. Par exemple, débutez vos nouvelles séries d’étirements après le brossage de vos dents. Dès que vos dents sont bien propres, vous saurez immédiatement que l’étape suivante de votre routine consiste à faire vos étirements.
    • Reconnaître qu’il est impossible d’être parfait en normalisant la procrastination, les rechutes et les petits écarts de conduite. Pourvu que ça n’arrive qu’à l’occasion ! C’est rarement au cours du premier essai de tir à l’arc qu’on va atteindre sa cible, n’est-ce pas ?
    • Notez vos progrès dans un journal pour souligner les bons coups, mais aussi les déclins momentanés. Vous serez mieux équipé pour y faire face la prochaine fois.
    • Offrez-vous des récompenses occasionnelles qui ne sont pas matérielles, comme prendre un bon bain chaud après avoir fait du sport ou encore, demandez un massage à votre chéri. Qu’est-ce qui fait pétiller votre cœur et vous fait vraiment plaisir ? Que la réussite soit petite ou énorme, vous le valez bien. Vous utiliserez ainsi les deux types de motivation (interne et externe) à votre avantage. Un petit rappel : la motivation interne, celle qui valorise le plaisir d’abord et avant tout, est la plus efficace à long terme.

 

Retenez que la motivation, ça ne vient pas forcément du premier coup et ce n’est pas grave. Être soutenu par les gens qu’on aime, il n’y a rien de tel pour rester motivé et heureux au fil de votre processus de changement.

 


 

Pour en savoir plus