La maladie d’Alzheimer est une épreuve difficile à surmonter tant pour les personnes atteintes que pour leurs proches. Que vous soyez directement ou indirectement touché, ou que vous souhaitiez vous sensibiliser à la réalité entourant les troubles cognitifs, voici des suggestions de films, documentaires, témoignages et balados portant sur la maladie d’Alzheimer.

 

 


 

Films sur la maladie d’Alzheimer

 

The Father (Le père) : On vit la réalité du point de vue d’Anthony, un homme âgé atteint de la maladie d’Alzheimer dont s’occupe sa fille, Anne. Comme lui, nous expérimentons la distorsion de l’espace-temps et la perte de repères qui deviennent source de confusion et profonde angoisse. Adapté du théâtre, ce film de Florian Zeller a valu à l’acteur Anthony Hopkins l’Oscar du meilleur acteur en 2021. (Film de 1h36, à louer sur Amazon ou ailleurs)

Still Alice (Toujours Alice) : Alice est une linguiste, professeure, épouse et mère. Au début de la cinquantaine, elle reçoit un diagnostic de maladie d’Alzheimer précoce. Cette forme génétique rare de la maladie bouleversera la dynamique familiale. Deux des trois enfants adultes d’Alice décideront de passer un test de dépistage pour savoir s’ils sont, eux aussi, porteurs du gêne. (Film de 1h41, à louer sur Amazon ou ailleurs)

The Leisure Seeker (L’échappée belle) : Ella et John entreprennent un dernier road trip vers Key West à bord de leur véhicule récréatif, le Leisure Seeker. Alors que John est atteint de troubles cognitifs, des secrets du passé seront révélés et de vieilles jalousies ressassées, mais la complicité et la tendresse entre ces deux âmes sont profondément touchantes. (Film de 1h56, à voir sur Netflix ou ailleurs)

Henry : Henry est un pianiste de 84 ans dont la mémoire se brouille. Des souvenirs du passé refont surface alors que d’autres se perdent. Henry revit les bombardements… même si la guerre est finie depuis longtemps. Il doit faire le deuil de certains de ses souvenirs les plus chers, comme la rencontre de son épouse Maria. (Court métrage de 20 min., à voir sur YouTube)

 


 

Documentaires et témoignages sur la maladie d’Alzheimer

 

Le Château : C’est la réalité de Madeleine qu’on découvre ici sous la lentille de son fils, le réalisateur Denys Desjardins. Âgée de 88 ans, l’attachante Madeleine vit depuis plusieurs années à la résidence privée Château Beaurivage. À son grand désarroi, elle sera forcée de quitter le logement qu’elle affectionne tant. Le documentaire pose un regard critique sur le sort réservé aux personnes âgées en perte d’autonomie dans notre société. (Film documentaire de 72 minutes, à voir sur Vimeo)

Alzheimer, la parole contre l’oubli : Dans ce documentaire français, la parole est donnée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. On assiste aux rencontres de soutien où les aînés du groupe décrivent avec éloquence la perception qu’ils ont d’eux-mêmes, leur vision de la vie et les outils qu’ils ont développés pour s’adapter au quotidien. Les moments de légèreté et d’entraide dont on est témoin réussissent à nous réchauffer le cœur. (Documentaire de 45 min., à regarder sur tou.tv)

​Trois courts témoignages personnels : La journaliste Béatrice Gurrey, le chanteur Matt Pokora et une jeune adulte nommée Anne-Sophie racontent leur vécu personnel auprès d’un parent ou d’un grand-parent atteint de la maladie d’Alzheimer. On ne peut qu’éprouver de l’empathie envers le petit-fils, déboussolé que son grand-père ne le reconnaisse plus ou envers la fille qui a l’impression que ses parents sont devenus en quelque sorte ses enfants. (Témoignages de 3 à 5 min. de Béatrice Gurrey, Matt Pokora, Anne-Sophie, à voir sur Brut.)

 


 

Balados (podcasts) sur la maladie d’Alzheimer

 

Devenir Margot : Atteint de la maladie d’Alzheimer, Roger confond sa fille Marika avec la mystérieuse Margot… dont personne n’a jamais entendu parlé auparavant. Comédienne de profession, Marika se prête au jeu. On découvre au fil des épisodes qui était Margot et surtout, on assiste à une relation père-fille qui se transforme. (6 épisodes d’environ 20 min., à écouter sur le site de Télé-Québec)

Fais ce qui est le mieux pour moi : C’est ce que la maman de Marie-France Bazzo lui a demandé quant à la prise en charge de sa condition. Afin d’exécuter la volonté de sa mère, l’animatrice part en quête afin d’en apprendre le plus possible sur la maladie d’Alzheimer, le rôle d’aidant naturel, le système de santé, etc. On découvre par exemple le concept de « mensonge thérapeutique », les différents types de mémoire ou encore un lieu d’hébergement qui choisit de faire les choses autrement. (4 épisodes de 53 min., à écouter sur Ohdio)

Des histoires qui résonnent : Animé par Maria Orsini, ce balado aborde la maladie d’Alzheimer sous l’angle de la proche aidance. En plus de témoignages généreux et touchants, les thèmes abordés incluent la préparation au rôle de proche aidant, la quête de services, le quotidien à domicile, la séparation, la vie en hébergement, le deuil et la post-aidance. (8 épisodes d’environ 1h, à écouter ou regarder sur le site de L’Appui pour les proches aidants)